Zone Publik

Partage d’informations en tout genre

Hugo Lapointe – Paroles, vidéos et bio

Hugo Lapointe

Que tu m’aimes tropParoles de la chanson et vidéos

Hugo Lapointe – son histoire …

Voici la biographie de Hugo Lapointe. Cette biographie est tirée du site de l’artiste.

“Hugo Lapointe est de ces artistes qui auront connu la scène bien avant le studio. Il chante depuis toujours. Bon…tous les chanteurs disent que c’est dans la famille, mais dans son cas…

10 ans à peine et déjà, Hugo maniait les baguettes, exprimant sans retenue ses élans musicaux sur une batterie. Malheureusement trop lourd à transporter lorsque venait le temps d’épater les copains, l’instrument a fait place à la guitare de façon toute naturelle. Du coup, plus que jamais stimulé par les cordes et des accords qu’il redécouvrait chaque jour, Hugo s’est rapidement forgé une personnalité musicale en donnant vie à des airs qui swinguent.

Porté par des accords qui ont leur place au soleil, au détour du jazz, du swing, du folk, voire du latino, Hugo s’immisce dans notre paysage musical en brandissant son zèle pour la fiesta et les rythmes qui ont du punch avec son album Célibataire paru en mai 2004. Hormis la pièce titre qui a connu un franc succès sur les ondes radiophoniques, Hugo a fait voyager sa musique jusque dans les rues de Buenos Aires où le vidéoclip On fait l’amour a été tourné.
Avec Célibataire, Hugo Lapointe prolongeait l’adolescence pour d’évidentes causes… génétiques. Festif, jouissif, latin et indolent, le plus crédible des ados qui, on l’avouera, n’était déjà plus célibataire, nous offrait en février 2007 un album d’une grande profondeur, tout en nuances, et qui révélait tant les joies, les peines, les craintes et les fuites d’un homme qui le jour même de la parution de son album La Trentaine, franchissait en effet de cap des 30 ans.

Sur La Trentaine, Hugo y relate avec humilité et humour les anecdotes d’une tournée pas méga star du tout, y chante une ode à…sa chatte, y fantasme toujours sur les demoiselles du quartier, et offre au public, qui l’aura apprécié au cours des dernières années, sa version très diffusée de 23 décembre de Beau Dommage. Hugo Lapointe y fouille aussi le répertoire pour offrir une relecture du Frigidaire de Tex Lecor, très personnelle.

Le choix festif d’un premier opus aux couleurs du début de la vingtaine faisait écho à une écriture accumulée au fil des ans, alors que son 2e album La Trentaine laissait clairement voir une progression vers le jeune adulte qui ne s’y fait pas.

C’est avec grand enthousiasme que Hugo Lapointe a repris le sentier des studios d’enregistrement à l’été 2010 pour concocter son 3e album. Par ses textes et mélodies de cet album éponyme, Hugo jette un regard parfois candide, parfois mélancolique, parfois cru sur la vie de couple, l’amour, la famille, la société. Il ne s’y limite par ailleurs pas. L’auteur réfléchit, contemple, s’inquiète et commente aussi la vie, l’amour, la mort à travers ses propres textes mais également ceux inédits des Daniel Lavoie, Lynda Lemay, Luc De Larochellière, Daniel Boucher, Jamil, Pierre René de Cotret, Louis-Marie Mathieu et Brice Homs.

Claude Pineault (Mon ange…) et Jeff Grenier (Studio Monocube) coréalisent l’opus s’accoquinant avec de petits magiciens tel Guy Bélanger (harmonica), Christian Péloquin (guitares), Olivier Couture (batteries), Catherine Le Saunier (violoncelle), Andy King (trompette), Pat Gosselin (guitares et voix) et Jean-François Demers (voix).

On s’en voudrait de ne pas mentionner les participations spéciales aux voix de Daniel Boucher, Daniel Lavoie et…
Suite à la sortie du nouvel album, Hugo reprend la route pour une série de spectacles, soit en formation complète, soit en formation trio, alors qu’il interprètera le tout nouveau matériel ainsi qu’une partie du répertoire provenant de Célibataire et La trentaine.”