Bien que présentement la cause exacte de l’écrasement du Airbus 330 d’Air France ne soit pas encore connue, des hypothèses plannent. Une des hypothèses seraient que l’écrasement serait du à la météo, au pot au noir. Voici quelques explications sur ce qu’est le pot au noir.

Un pot au noir c’est quoi?

Voici comment Wikipedia définie le pot au noir:
“La zone de convergence intertropicale (ZCIT), aussi connue sous le nom de front intertropical, de zone de convergence équatoriale ou plus familièrement pour les marins de « Pot au noir », est une ceinture, de seulement quelques centaines de kilomètres du nord au sud, de zones de basses pressions entourant la Terre près de l’équateur. Elle est formée par la convergence des masses d’air chaudes et humides provenant des tropiques portées par les alizés.

pot au noir
Position du pot au noir en janvier (en bleu) et en juillet (en rouge)

Pot au noir l’écrasement du airbus 330

A l’heure où le pilote a signalé des problèmes de turbulence, vers 2H00 GMT (4H00 heure de Paris), «il était dans ce qu’on appelle la zone de convergence intertropicale, autrement dit le ‘pot au noir’, une zone de rencontre des masses d’air de l’hémisphère nord et de l’hémisphère sud», a indiqué le directeur des services de prévision de Météo-France, Jean-Marie Carrière.

«Quand ces masses d’air se rencontrent elles sont soulevées, et chaque fois qu’une masse d’air est soulevée cela donne des développements orageux», a-t-il précisé.

De fait, sur les images satellite, apparaissent à cette heure-là au milieu de l’Atlantique, entre Amérique du sud et Afrique, «des amas convectifs qui se voient bien et dénotent des développements orageux».

Associés aux orages, «il y a toujours de la turbulence, de l’activité électrique, des risques de foudroiement», a-t-il rappelé.